Gabon : vers une année blanche ?

Une grève des enseignants de plus de 5 semaines déjà. L’UNESCO sonne l’alerte à l’année blanche, le ministère de l’Education tente l’apaisement.

La correspondance adressée par l'Unesco au Gabon est on ne peut plus claire : le pays tend inexorablement vers une année blanche, déjà cinq semaines de grève ininterrompue des enseignants du primaire et du secondaire. Une situation critique qui a poussé la ministre de l'Education nationale à tenter une nouvelle fois d'apaiser les syndicalistes.
 
Gabonlycensmanif2 Fotor a7e16

 
La semaine dernière, Ida Reteno Assonouet avait convoqué une réunion avec les partenaires sociaux, dont la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Educatif, initiatrice de la grève en cours. Elle y a une fois de plus appeler chaque enseignant à un plus grand sens des responsabilités, à l'esprit patriotique et à la patience.

Avec le risque d'une année blanche qui plane au dessus du Gabon, le maintien de la grève ne saurait se justifier ; d'autant plus que la résolution des griefs évoqués par les syndicalistes ne dépend pas du seul ministère de l'Education nationale.

Le 27 janvier, une autre rencontre s'était déjà tenue au Ministère, cette fois là, avec la participation d'un autre département : la Fonction publique. Ce, afin d'apprécier les avancées notées jusque là.

Depuis le 07 octobre, date d'ouverture des premières négociations, 3105 dossiers ont été traités pour les professeurs, les instituteurs et les enseignants du pré- primaire en cours d'intégration et de mise en solde progressive. 21 milliards de Fcfa ont été payés au titre des arriérés PIFE (Prime d'Incitation à la Fonction Enseignante). 19 milliards payés au titre des rappels ; 6 milliards payés au 3e trimestre PIP (Prime d'Incitation à la Performance) à 12 114 agents de l'éducation. Restent encore cependant plusieurs dossiers sur les tables interministérielles.
 
La question de la dissolution de la Direction générale des Examens et Concours, rendue responsable des fuites au BAC et BEPC, est encore, elle, en étude. Une assemblée générale de la CONACYSED est prévue pour le samedi 21 prochain. Avec l'interpelation de l'UNESCO, un seul point sera propablement à l'ordre du jour : poursuite ou non de la grève nationale.