RDC: 170 cas de choléra dont 4 déclarés au nord Kivu

L'épidémie du choléra a été signalée en juin dernier à Goma dans la
province du nord Kivu, dans l'est de la République démocratique du
Congo.

Des cas décès ont même été rapportés et le gouvernement dit avoir pris les dispositions nécessaires. Les régions touchées par le choléra sont la ville de Goma et une partie du territoire de Rutshuru, tous en province du nord Kivu. C'est au cours d'un conseil provincial des ministres vendredi 7 juillet, que le gouvernement du nord Kivu l'a annoncé officiellement, soulignant plus précisément que la flambée de l'épidémie a été signalée depuis le 20 juin dernier.
 
RDC Ebola Fotor 6722f

Selon le compte rendu de ce conseil des ministres provinciaux, il a été enregistré jusque là 150 cas dont quatre décès à Goma seulement, pendant que 20 autres cas ont été signalés dans les localités de Kinyandoni et Kiseguro en territoire de Rutshuru. Les cas cités sont ceux, déjà, pris en charge.

La rareté et la mauvaise qualité de l'eau à la base

Le document du gouvernement poursuit que pour rompre la chaine de contamination de cette épidémie dans la ville de Goma, le ministre provincial de la Santé au Nord-Kivu a présidé une réunion à laquelle ont pris part différents services concernés de l'État et ses partenaires. Il a été constaté que cette situation est due à la rareté de l'eau au robinet. Elle entraine le recours à l'eau non traitée du lac, ainsi qu'à une hygiène et un assainissement déficitaires. En effet, à Goma, par exemple, plusieurs quartiers de la capitale provinciale du nord Kivu ne sont convenablement ou quasiment pas desservis en eau potable. Certaines autorités locales, tout en reconnaissant les efforts fournis par le gouvernement et partenaires dans ce domaine, décrient le fait que le nombre de bornes fontaines et autres points de ravitaillement d'eau soit tres insignifiants. Le gouvernement rassure et dit être résolu à augmenter les sites de chloration de l'eau du lac Kivu à Goma, instruisant également la SNEL (Societe nationale d'électricité) à privilégier la fourniture en courant électrique aux usines de traitement d'eau de la Regideso.

Des recommandations pour stopper la contamination

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu qui dit faire de son mieux pour stopper la maladie invite la population à une stricte observance des règles d'hygiène en évitant de puiser l'eau du lac, en dehors des sites reconnus pour la chloration.

La mauvaise qualité de l'eau consommée par les habitants a toujours été citée parmi les principales cause du choléra en ville de Goma où la maladie plusieurs fois été signalée au cours des annees précédentes. Les plus récents cas datent de 2016.