Bénin : le droit de grève interdit à certains fonctionnaires

La modification de la loi portant statut des agents permanents de l'Etat, décidée par les députés, concernent les personnels de santé, de justice et de police

En effet, cette loi qui prenait en compte des dispositions applicables à l'ensemble des agents de la fonction publique vient d'élargir sa compétence à la limitation du droit de grève dans les secteurs vitaux de l'administration publique béninoise. Selon l'article 50 de la loi n° 2015-18 portant statut général de la fonction publique : « Le droit de grève est reconnu aux agents de la fonction publique pour la défense de leurs intérêts professionnels collectifs ; il s'exerce dans le cadre défini par la loi... ».
 
Et la nouvelle loi de préciser que « sont exclus de droit de grève, les militaires, les agents des forces de sécurité publique et assimilés (gendarmes, policiers, douane, agents des eaux forêts et chasse, sapeurs-pompiers) ; le personnel de la santé, de la justice, les personnels des services de l'administration pénitentiaires, les personnels de transmission opérant en matière de sûreté et de la sécurité de l'Etat... »
 
Les regards sont désormais tournés vers la Cour constitutionnelle pour la conformité de cette nouvelle loi à la Constitution du Bénin avant d'être homologuée par le Président de la République.