G5 Sahel : la population de Mopti accueille le poste de commandement

Il a été inauguré le samedi 9 septembre 2017 par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, également président en exercice du G5 Sahel

Le poste de commandement central de la force conjointe est situé dans la zone militaire de Sévaré, dans la région de Mopti, au Centre du Mali. Il doit coordonner les actions militaires entre les pays du G5, en l'occurrence le Mali, le Niger, le Burkina Faso le Tchad et la Mauritanie. L'institution dispose de bâtiment répondant aux normes, de mobiliers flambant neufs et une équipe qui se met en place sous le commandement du Général Didier Dacko du Mali. Ce dernier est secondé par un Burkinabé et le chef d'Etat-major est un officier nigérien.
G5 sahel 1033b
 
La population de Mopti a bien accueilli ce poste de commandement qui, selon elle, devrait contribuer à mieux sécuriser une région en proie au radicalisme et à l'extrémisme violent. Ainsi, par la voix de Baba Touré, les Mopticiens ont affirmé, à la faveur de la visite que le chef de l'Etat a rendue aux notables dans le cadre de la cérémonie d'inauguration, avoir hâte de voir l'opérationnalisation de la force conjointe.
 
Le tout premier bataillon de la force conjointe sera en principe opérationnel d'ici la fin de ce mois de septembre 2017 et les premières opérations militaires sont prévues pour octobre 2017. Toutefois, pour être opérationnelle, la force conjointe a besoin de 423 millions d'euros qu'elle n'a pas à ce jour. L'Union européenne a déjà promis 50 millions d'euros et chaque pays membre devrait faire l'effort de verser 10 millions d'euros dans la cagnotte. Ce, en attendant une conférence des donateurs qui se devrait avoir lieu dans les prochains mois.
 
La force conjointe sera constituée de 5 000 militaires, à raison d'un millier d'hommes par pays membre, qui travailleront notamment avec les militaires français de l'opération Barkhane, dans un premier temps, pour lutter contre le terrorisme.