Tunisie/Libye/Qatar: alerte au scandale !

Selon un officier de l'armée libyenne, le Quatar finance le terrorisme
dans le Maghreb. Des accusations qui créent malaise et tensions dans la région.

L'affaire remonte au mercredi 7 juin, le porte-parole de l'armée libyenne, le colonel Ahmed Al-Mesmari, a affirmé lors d'un point de presse, à Benghazi, diffusée en direct par Sky News, l'implication directe du Qatar dans des réseaux de terrorisme en Libye et son utilisation du sol tunisien pour fomenter des troubles dans toute la région.
 
Tunisie Terrorisme-Mesmari Fotor 6efe2

Selon des documents officiels envoyés à partir de l'ambassade du Qatar à Tripoli, le colonel Salem Ali Jarboui, l'attaché militaire du Qatar auprès des cinq pays du Maghreb, aurait distribué une importante somme d'argent pour financer les groupes terroristes, issus de Daesh ou proches d'Al Qaida. Le colonel aurait transféré 8 milliards de dollars de la Qatar National Bank (QNB Tunisie) à la banque tunisienne « Banque de l'Habitat » et à son agence à Tatouine (sud du pays). L'argent aurait servi au financement des terroristes en Libye.

Mismari a également révélé que Doha était impliquée dans des assassinats, en particulier celui de Abdelfattah Younès, une des personnalités envisagées pour diriger la Libye après la chute de Kadhafi. Ahmed Al-Mismari a également annoncé posséder des documents prouvant la présence des forces militaires qatariennes en Libye.
Le colonel de l'armée libyenne a aussi affirmé que le Qatar a beaucoup aidé au transfert en Libye des éléments armés retranchés dans les montagnes et le désert algériens aux côtés du chef jihadiste et baron de la contrebande Mokhtar Belmokhtar.

Mismari a enfin demandé que la chambre des représentants libyenne annule les contrats conclus avec des sociétés pétrolières détenues ou associées au Qatar.
 
Silence radio...
Coté tunisien, et après un silence radio de plusieurs jours, le ministre tunisien de la Défense a affirmé que la justice tunisienne va vérifier le bien-fondé des déclarations du responsable militaire libyen. Par ailleurs, une source de la direction de la Banque de l'Habitat (BH) a confirmé le transfert d'une importante somme en devises via son agence de Tataouine. Elle a également ajouté que la Banque centrale de Tunisie (BCT) a été immédiatement informée de l'opération. Des milliers d'associations tunisiennes supposées caritatives et coraniques ont vu le jour juste après la révolution. Elles sont soupçonnées de servir d'officines pour le recrutement et la rémunération des terroristes en Syrie et en Libye.