RDC : un an de prison pour l'homme d'affaires Sindika Dokolo

L'homme d'affaires congolais Sindika Dokolo a été condamné à 1 an de prison pour fraude immobilière. Il dénonce une justice instrumentalisée, L'opposition aussi.

Le verdict avait été pourtant rendu le 04 juillet dernier par le tribunal de paix de Kinshasa/Asosa siégeant en matières répressives au premier degrès. Reconnus coupables de faux en écritures et usage de faux, l'homme d'affaires congolais Sindika et son frère Luzolo Dokolo sont condamnés à un an de servitude pénale et à 15 000 dollars américains de dommages et intérêts.
 
RDC Dokolo Fotor 221b7L'homme d'affaire congolais Sindika Dokolo

Il s'agit d'une ancienne affaire opposant les frères Dokolo à la succession Kusuamina, mais qui n'est remonté en surface qu'en mai dernier après que la gestionnaire statutaire de Sokidet SARL (entreprise appartenant à Augustin Dokolo, père de Sindika Dokolo ) a saisi la justice pour récupérer les biens immobiliers, soit six maisons
commerciale et des parcelles disséminées dans la ville de Kinshasa.

Réactions contre la justice et le pouvoir de Kinshasa

La condamnation de l'homme d'affaires proche de l'opposition congolaise Sindika Dokolo crée de vives reactions à l'encontre de Kinshasa de la part de certains analystes indépendants et au sein de l'opposition elle même. Le premier à réagir a été Sindika Dokolo à travers un tweet mercredi. "Je viens d'inaugurer une usine de 400M $. J. Kabila me fait condamner à 1 an de prison pour une parcelle. Mr Kabila ! Votre justice vous perdra."
 
Dans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, il a affimé que "Kabila se sert de la justice pour étouffer les voix discordantes." Les membres de l'opposition ne restent pas indifférents face à ce qu'ils qualifient de montage du pouvoir pour faire taire quiconque se lève contre lui.

Parmi les réactions,on retrouve celle d'Olivier Kamitatu Kamitatu président de l'Alliance pour le renouveau du Congo ARC et porte-parole de Moise Katumbi. "Enième tache de boue sur une justice utilisée pour écarter ceux qui gênent." On retiendra que les condamnations en justice se sont multipliées depuis plus d'une année contre des acteurs politiques de l'opposition qui émettent des avis contre le pouvoir de Kinshasa.
 
Le cas le plus illustre reste celui de l'ancien gouverneur Moise Katumbi qui a été également condamné à trois ans pour fraude immobilière en juin 2016, peu de temps après avoir annoncé sa candidature à la présidentielle, initialement prévue fin 2016. Katumbi est actuellement en exil.

Qui est Sondika Dokolo ?

Âgé de 45 ans, marié à la milliardaire Isabel dos Santos (fille du président angolais Edouardo dos Santos) et héritier du puissant homme d'affaires congolais Augustin Dokolo Sanu (décédé en 2001), Sindika est un riche homme d'affaires et l'un des grands collectionneur d'art africains. Il détient l'une des plus importantes collections d'art africain contemporain, comprenant environ 3.000 œuvres d'art.
 
Il s'est fait connaitre par ses prises de positions et déclarations rémarquées contre le régime de Joseph Kabila. En quelques mois seulement, l'homme d'affaires est devenu très populaire, notamment sur les reseaux sociaux avec par exemple 14,5 K followers sur son compte twitter grâce à ses sorties médiatiques critiquant le pouvoir de Kinshasa.