Le Gabon abritera la 4ème édition du forum de la Banque islamique de développement

C'est à Bali en Indonésie, où se tient le 3ème forum annuel des fonds souverains des gouvernements des Etats membres de la Banque islamique de développement (BID), que le Gabon a obtenu, au terme d'un « lobbying fort », l'organisation, l'année prochaine, de la 4ème édition de cet évènement à Libreville. Ce sera la deuxième fois qu'un pays du continent abrite cette importante rencontre qui réunit l'ensemble des membres de l'institution financière islamique.
 
En effet, après l'Arabie Saoudite qui a organisé le forum inaugural en 2015 et le Maroc en 2016, il va revenir au Gabon de réunir les experts de la finance islamique sur son sol ainsi que les patrons des fonds d'investissements du monde entier, afin de faire le point sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie d'investissement arrêtée par les présidents des fonds souverains, depuis le premier forum.
 
Le forum se tient cette année, en prélude à la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque qui aura lieu à Djeddah, en Arabie Saoudite, pour débattre des problèmes de développement et d'ordre institutionnel. Plus de 2 000 personnes assistent à cet évènement qui offre aux décideurs un cadre idéal pour se pencher sur les défis et les opportunités qui interpellent et s'offrent aux pays membres de l'institution financière.
  • Kenya : au moins sept morts dans des violences liées aux élections pendant que le pays attend les résultats

    Publié le jeudi 10 août 2017 01:51
    Écrit par Equipe Editorial

    Au moins sept personnes ont trouvé la mort dans des incidents de violence liés aux élections au Kenya à la date de ce mercredi, alors que le pays attend dans un climat tendu les résultats officiels du scrutin.

    La police a abattu quatre personnes à Mathare, dans l'est de Nairobi, en tentant de disperser des manifestants d'opposition qui réagissaient à un communiqué du candidat à la présidentielle Raila Odinga, lequel affirme que l'élection a été truquée.

  • Kenya : élections générales ce mardi 08 août 2017. Les populations craignent des violences. Des voix, dont celle de Barack Obama, appellent au calme

    Publié le mardi 8 août 2017 01:38
    Écrit par Equipe Editorial

    Ce mardi, 08 août 2017, quelque 19,6 millions de Kényans sont appelés aux urnes pour élire leur président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'assemblée.

    La présidentielle, elle, opposera de nouveau le président sortant Uhuru Kenyatta et le principal opposant Raila Odinga, une affiche qui avait également dominé la présidentielle de 2013.

    Alors que des craintes de violences surplombent ces joutes, de nombreuses voix ont appelé les Kényans au calme. Parmi elles, celle de Barack Obama, l'ancien président américain.

  • Sénégal : au moins huit morts dans une bousculade au stade Demba Diop de Dakar lors de la finale de la Coupe de la Ligue

    Publié le samedi 15 juillet 2017 23:28
    Écrit par RFI

    Le bilan est provisoire. Au moins 8 personnes sont mortes ce samedi soir au Stade Demba Diop de Dakar. Le stade accueillait la finale de la Coupe de la Ligue entre Ouakam et Mbour. Des échauffourées entre les supporters au niveau de la tribune découverte ont provoquée une grande bousculade, une partie de la tribune s'est alors effondrée. La situation est stabilisée, les secours sont sur place.

  • RDC: une quarantaine de personnes tuées en 3 jours dans le centre du pays

    Publié le mercredi 4 janvier 2017 22:04
    Écrit par Afrique Actualité

    Le bilan des affrontements entre forces de l'ordre et miliciens du chef Kamuina Nsapu est passé de 19 personnes tuées le lundi à une quarantaine ce mercredi 4 Novembre 2016.
     
    Le village de Tshimbulu à environ 120 kilomètres de la ville de Kananga chef lieu de la province de Kasaï central est sous le contrôle des miliciens du chef Kamuina Nsapu depuis ce mercredi 4 janvier dans la matinée selon Martin Kandolo journaliste d'une chaine locale à Tshimbulu contacté par AfriqueActualite.
     
    "Les miliciens ont commencé par attaquer le village Bunkonde dans le même territoire de Dibaya ( province de Kasaï central) le lundi avant de faire un assaut sans succès sur Tshimbulu le mardi. C'est finalement mercredi qu'ils ont parvenu à pénétrer dans le village après avoir tué un policier" témoigne -t il.
     
    "La situation est sous contrôle des miliciens et toute la ville sous une psychose parce qu'on ne voit aucun policier dans toute la cité et certains habitant vident déjà les lieux" renchérit -il. Contacté, monsieur Mutuila l'administrateur de Dibaya( entité administrative à laquelle appartiennent les villages victimes de ces atrocités) dit ne pas être prêt à se prononcer quant à la question.
     
    Les miliciens du chef Kamuina Nsapu sèment la terreur dans la région de kasaï au centre du pays depuis plusieurs mois. L'activisme de la milice qui affirme revendiquer les droits des peuples autochtones persiste toujours malgré la mort de son chef en août 2016 au cours des affrontements avec les forces de sécurité congolaises.

  • RDC: un prêtre fauché par une rafale dans la nuit katangaise

    Publié le mercredi 26 octobre 2016 10:01
    Écrit par Aleteia

    Le père Joseph Mulimbi Nguli, 52 ans, vicaire de la paroisse Saint-Martin de la commune de Katuba, à Lubumbashi, dans le Haut Katanga, a été tué dans la nuit du 21 au 22 octobre, dans une embuscade tendue par des inconnus alors qu'il rentrait chez lui. Le prêtre a succombé à un tir de Kalachnikov au ventre, rapporte l'agence Fides qui fait état d'une détérioration des conditions de sécurité dans de vastes zones du pays, dénoncée récemment par les évêques congolais.
     
    « Nous sommes préoccupés par la situation politique et des informations de massacres à répétition au Nord Kivu », soulignent les évêques du pays dans un message publié au terme de la réunion du Comité de la Conférence épiscopale chargé de suivre le processus électoral dans le pays, en vue d'une future élection présidentielle, initialement prévue d'ici décembre prochain. Les évêques déplorent des violences et tueries dans la ville et le territoire de Beni, au Kasaï Central, où font rage des affrontements entre forces de l'ordre et miliciens du chef coutumier Kamuina-Nsap, et au Katanga ensanglanté par des conflits intercommunautaires.