Tunisie/JCC : le Mozambique remporte le Tanit d'Or

L'organisation a dressé un bilan positif d'une édition qui a connu une affluence record avec de plus de 250 mille spectateurs.

Le rideau est tombé sur la 28ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage. Le film « The train of salt and sugar »de Licinio Azevedo du Mozambique a raflé le Tanit d'Or de la compétition officielle des longs-métrages de fiction. Le film mozambicain remporte également le prix de la meilleure image, le prix de la Fédération Africaine de la Critique de Cinéma et le prix de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI) pour le meilleur long métrage des prix parallèles. Le palmarès a été annoncé samedi soir lors de la cérémonie de clôture organisée au Théâtre municipal de Tunis.
JCC 937e4
The train of salt and sugar...
A bord du train D67, le réalisateur brésilien Licinio Azevedo, plonge les spectateurs dans un drame, à la fois douloureux et captivant. Il remonte vers la fin des années 80 et dresse un tableau multicolore, où la violence, la pauvreté et la haine accablent les Hommes en ces temps difficiles au Mozambique, le film est porteur d'une grande lueur d'espoir pour tout peuple secoué par les aléas de la vie et de la guerre. Le film est sorti en 2016, il a été projeté à guichets fermés, pendant les premiers mois de sa sortie au Mozambique. Il a raflé des prix dans plusieurs festivals et il a été désigné récemment pour représenter le Mozambique, à la section du meilleur film étranger, pour les prochains Oscars 2018.
 
Le Sénégal sur le podium...
Le Tanit d'Argent a été attribué dans la même catégorie au long-métrage "Inxeba" (Les initiés) de John Trengov (Afrique du Sud) alors que le Tanit de Bronze a été décerné au long métrage "Volubilis" de Faouzi Bensaidi du Maroc. Par ailleurs, le Tanit d'Or dans la compétition officielle des longs métrages documentaires a été attribué au film "Koro du Bakoro" de Simplice Ganou Herman (Burkina Faso). Le Sénégal réussit à remporter trois prix : il s'agit de « Félicité » d'Alain Gomis qui vient de remporter le prix de la meilleure musique. Véronique Tchanda Beya a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine et puis « Dem Dem » de Lopy Bouname, Christophe Rolin et Marc Recchia qui gagne le Tanit d'argent du court métrage fiction.
 
La Tunisie rafle neuf prix...
Cette 28ème édition Journées Cinématographiques de Carthage a vu le cinéma tunisien occuper le devant de la scène avec neuf prix. Le film "Vent du Nord" de Walid Mattar a remporté le Tanit d'Or de la Compétition première œuvre " Prix Tahar Chériaa " ainsi que le prix TV5 Monde et le prix du meilleur scénario dans la compétition officielle des longs métrages de fiction.
 
Le prix de la meilleure interprétation masculine a été décerné à Abdel Moneem Chwayet pour son rôle dans « Mustapha » de Nidhal Chatta, par ailleurs et dans la catégorie des courts de fiction le Tanit d'Or a été remporté par le film "Aya" de Moufida Fedhila , le Tanit de bronze a été remporté par Nada Mezni Hafaiedh pour son film « Au délà de l'ombre » qui sensibilise aux droits de la communauté #LGBT en Tunisie, et enfin le Prix de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) du meilleur scénario a été décerné au long métrage "La belle et la meute" de Kaouther Ben Hania.